AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

─ Messages : 240
─ avatar : Goo Hara [KARA]
─ dc : sweet Halu

─ activité : étudiante en langue étrangère

MessageSujet: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Mar 16 Aoû - 20:16


“C’est ça être adulte avoir un compteur qui affiche de 0 à 220 et ne pas dépasser le 50 ,,





tenue;

On dit souvent que la vie nous file entre les doigts que l’on n’a pas le temps de la voir passer, et qu’il faut en profiter un maximum et ne jamais rien regretter « carpe diem ! ». Si la vie était aussi simple, il n’y aurait pas autant de suicides, de meurtres, de braquages et j’en passe. Aki normalement ne regrette jamais rien car elle ne fait pas des choses dont elle devrait rougir ou supprimer de sa mémoire. Mais là elle avait beau essayer de se retirer ce garçon de l’esprit elle n’y parvenait pas, l’emprunte de ses lèvres brulait encore les siennes, elle avait l’impression de sentir encore son parfum l’enivrer, de sentir ses mains se perdre sur ses hanches de son souffle chaud sur son visage, de sa langue enlaçant la sienne, elle n’en avait perdu aucuns détails, tout était encore si frais dans sa mémoire que lorsqu’elle fermait les yeux, elle pouvait le voir la regarder. Son visage la hanté. Mais elle ne devait pas penser à lui, elle ne voulait pas lui attirer le moindre problème, elle devait l’oublier, puis de toute manière lui l’avait certainement déjà fait, après tout il l’avait embrassé il y a maintenant un an, alors pourquoi l’attendait elle encore, il y a pleins de poissons dans l’océan dit on. Il fallait qu’elle sorte elle avait l’impression d’étouffer son frère la surprotégé mais maintenant même son ami Ken la surveillait comme de l’huile sur le feu ce qui avait le don d’énerver la jeune femme au plus haut point, elle n’était pas un bébé, ni malade alors pourquoi s’acharnaient ils à la protéger comme une enfant.
Aki sortie de la salle de bain une fois douchée puis s’habilla elle avait décidé d’aller danser en boite avec des amies à elle, maintenant elle avait l’âge de sortir seule le soir, puis de toute manière si elle apercevait l’ombre de son frère elle n’aurait cas l’assassiner dans un coin ; Aki s’habilla avec une jolie robe beige et des talons haut elle attrapa une veste et son sac à main en entendant le son de la sonnette de la porte d’entrée.

« Appa, eomma , j’y vais à demain… »

Elle sortit avant même avoir entendu la réponse elle ne voulait pas avoir un speech de trois heures sur la longueur de sa robe, sur le fait de ne pas boire, pas fumer et se droguer et sur le fait de ne pas rentrer avec n’importe quel type. Elle retrouva ses copines et partirent en taxi en direction du night-club le plus proche, pendant le trajet séance ravalement de façade, Aki elle se trouvait près de la fenêtre à regarder les lumières de la ville en souriant, le maquillage Ce n’était pas le truc qu’elle adorait un peu de rouge à lèvre du mascara et le tour et joué. Elles arrivèrent devant la boite et entrèrent sans payer, car le videur était le copain du grand frère d’Aki. Elles déposèrent leurs affaires aux vestiaires et partir en direction de la piste de danse, elles se déhanchèrent sur le son de la musique, Aki essayer de repérer le bar. Une fois mission accomplit elle alla s’y accouder pour commander.

Elle se tourna vers la chaise à côté de la sienne, la dernière fois qu’elle était venu ici, elle avait eut le droit au baiser qui hante ses nuits, qui obsède son esprit, elle soupira, cette fois ci il ne serait pas là pour la raccompagner, et il ne laissera pas l’empreinte de ses lèvres brûlantes sur les siennes, même si elle en mourrait d’envie…

_________________

    À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 186
─ avatar : Kim Jae Joong
─ activité : Professeur de littérature

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Mar 16 Aoû - 20:54

Aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres, c'était spécial, oui. Car c'était la veille du fameux jour. Le premier jour du professeur Park Jae Bum. Diplômé depuis quelques années il a déjà eut l'occasion de fréquenter plusieur lycées mais jusqu'à présent aucun ne lui avait satisfait, jusqu'à peut être demain. Il c'était fortement bien préparé, avait relu son petit discours qu'il avait soigneusement préparé pour se présenter à ses futur(e)s élèves. Apparement ce lycée avait bonne réputation. D'après les rumeurs que ses anciens collaborateurs lui ont fournis, il n'aurait pas de soucis à se faire dans cette école.
Enfin passons, il se relit encore et encore jusqu'à ce qu'on l'interrompit. Son téléphone portable avait sonné, il s'interrompit en soupirant et décrocha. C'était un de ses vieux camarades de classe qui avait appris sa nouvelle de son retour à Séoul et lui proposait de revivre leur jeunesse du bon vieux temps en boite de nuit accompagné de d'autres camarades également. Jae Bum hésita, cette idée lui brûlait l'envie de les revoir et de faire la fête avec de bons vieux camarades de classe. Mais d''un autre coté sa conscience lui conseilla fortement de rester se reposer et de passer une bonne nuit avant le jour-j ! Que faire ? Refuser et se contenter de passer une bonne soirée chez lui ou bien accepter et savoir que demain matin il aurait de grosses cernes et serait à moitié endormi sur sa chaise entrun de faire son cours ?
Son ami s'impatientait et finalement il opta pour un : " C'est d'accord ! ". Son camarade ravi de sa réponse lui envoya les coordonnées pour le soir même.

C'est alors quelques heures plus tard, qu'il rejoignit ses amis au bar, cela faisait tellement lontemps ! Ils n'avaient pas changer. Un de ses vieux camarade lui lança un : " Jae Bum tu n'as pas changé ! Tu as garder toute ta jeunesse, regardez moi ça qu'elle classe ! " Ce qui le fit sourire et resta gênait face à cette remarque. Ils commandèrent des biières et se rappelèrent leurs bons souvenirs du lycée. Ils riaient et s'amusaient. Jae Bum riait de plus belle lorsqu'ils réinterprétèrent la scène de leur professeur Keii reçevant son plateau du déjeuner en plein visage. À ce moment il se retourna sur son côté droit et vit une belle jeune fille, ou femme ? Elle avait l'air d'être une lycéenne mais en même temps elle faisait très mûre. Peu importe, il resta bloqué un moment peu à peu son visage cessa de sourire et avait plutôt une signification de quelqu'un de ébahit. Tout cela à cause d'une femme, je vous jure ! Apparement celle-ci le remaqua aussi. C'était bizarre pour lui il avait la sensation d'avoir déjà vécut cette scène auparavant ! Était ce un signe ? Un bon ou un mauvais ? Il se rappelait parfaitement de tous les détails de ce qui c'était passé ce soir là ici même et ailleurs également ... Par contre il ne se rappelait pas parfaitement du visage de la jeune fille avec qui il avait fait ça. Vraiment bizarre, quelle drôle de sensation. Il se contenta juste de lui adressait un sourire en levant son verre et reprit de plus belle avec ses camarades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 240
─ avatar : Goo Hara [KARA]
─ dc : sweet Halu

─ activité : étudiante en langue étrangère

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Mar 16 Aoû - 21:18

Aki était entrain de commander quand son regard se posa sur un homme qui l’observait assit plus loin, elle eut l’impression que son cœur cessa de battre, elle avait les yeux posé sur la personne qui la hanté depuis une année, cette personne qui avait été son professeur une année durant, avec lequel elle avait échangé un baiser passionné devant sa porte, un professeur pour qui elle avait décidé d’oublier cette fameuse soirée, un homme qui ne l’avait jamais vu autrement qu’une enfant. Mais aujourd’hui faisait elle plus femme qu’enfant ou était elle toujours la même Aki douce et fragile d’il y a un an ? Il lui souriait, Aki tourna la tête en direction du barman, il fallait qu’elle s’en aille cette soirée devenait trop bizarre, il lui avait simplement sourit, cela avait quelque peu affecté le cœur de la jeune femme comme si elle venait de se prendre un couteau dans le cœur.

Les hommes étaient donc tous les mêmes, Aki s’enfila son verre de vodka d’une traite, après tout, il avait surement du finir par tout oublier, le fait qu’ils se soient embrasser, peut être que cela ne voulait rien signifier pour lui après tout il était bien plus âgé qu’Aki et beau comme un dieu il devait avoir des tonnes de conquêtes, et elle n’avait été que la fille de passage, rien qu’à l’idée d’avoir été une parmi tant d’autre lui donna envie de vomir, qui se comporte de la sorte … Aki soupira puis s’enfila un autre vers avant de jeter un nouveau regard à l’homme qu’elle avait si souvent idéalisé… il ne reconnaissait même pas ses anciens élèves… Elle secoua la tête avant de tourner les talons, elle comptait partir mais elle n’était pas venue seule, elle alla rejoindre ses copines

« Unni, on rentre ? Je n’ai pas envie de rester »
« Non on ne rentre pas on vient d’arriver, Aki fait pas ton bébé je ne suis pas ton frère alors tu attends que tout le monde ait envie de rentrer ! »

Aki regarda ses copines en soupirant elle n’aimait pas qu’on lui parle de la sorte, elle n’était plus un bébé, mais elle n’allait pas quand même tout leur déballer, elle resta un moment debout au milieu de la piste sans danser puis décida de danser après tout si il faisait comme si de rien était elle aussi pouvait le faire après tout, Aki commença à se déhancher en souriant, puis sentit quelqu’un se coller derrière elle, elle ne regarda pas qui cela pouvait bien être c’était forcément un homme vu la taille et les bras qu’elle apercevait, elle se frottait contre lui sans gène, l’alcool commençant à faire son effet, étant donné qu’elle n’est pas grande consommatrice un rien lui suffit à s’amuser, elle continuait à se déhancher contre ce garçon avant de se retourner ses bras allant s’enrouler autour du cou du jeune homme pour se rapprocher de lui, mais elle arrêta son mouvement quand elle croisa le regard du jeune homme dont elle avait encore l’emprunte des lèvres sur les siennes, que faisait il là, elle pensait qu’il avait décider de l’ignorer, elle le regardait perdue attendant qu’il parle , elle était toujours accrochée à son cou son corps collé au sien, quelques millimètres les séparés mais elle avait l’impression que cela était un gouffre

_________________

    À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 186
─ avatar : Kim Jae Joong
─ activité : Professeur de littérature

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Mar 16 Aoû - 22:59

Jae Bum qui avait un trop forcé sur l'alcool, finit par se rendre sur la piste et commença à danser suivit de ses compagnons apparement ivre également mais beaucoup moins que lui ! Effectivement il faut avouer que le jeune homme ne tenait pas l'alcool, il lui en fallait peu pour se déchainer, c'est pour cela qu'il ne buvait pratiquement pas en soirée, mis à part ce soir, peut être parceque cela faisait tellement lontemps qu'il ne les avait pas revu que voilà. M'enfin bon, passons. Il commençait donc à danser et sans vraiment avoir conscience de ce qu'il faisait il s'approchait de la jeune femme de tout à l'heure au bar et commençait à la prendre par la taille tout en danssant. Apparement celle-ci le remarqua et n'avait pas l'air de le repousser ni de détester ce qu'il lui faisait. Non, on contraire cela lui plaisait. Jae Bum se rapprocha de cette dernière ou plutôt il la poussa légèrement vers lui par la taille et perdu dans son regard, il la contemplait pendant presque une bonne minute sans ne rien dire, juste la regardait. Elle était belle oui, bien plus belle que les quelques peu dernières femmes avec qui il avait eut des aventures sans vraiment rien de sérieux, bien que celui ci n'eut rien à se repprocher. Apparement selon les femmes, elles le trouvent beaucoup trop voué à son métier et ne porte pas assez d'amour au sein de leur couple. Jae Bum lui ne comprenait pas vraiment et laissait donc filer ses jeunes femes déçues par un amour soit disant lassant.
Toujours perdu dans son regard, il eut comme un déclik et un flash back lui revint en mémoire. Cette nuit là il avait également bu et dansait avec une jeune femme qui lui était inconnue, ses souvenirs encore flou ne lui permettaient pas d'apercevoir son visage. Ce qui le contrariait un peu. Et puis ses anciens souvenirs qui refont surfaces le rendait un peu succeptible. Il secoua vivement sa tête et revint à l'eprit et finit par sortir quelque chose.

" Cette sensation ... c'est bizarre. vous allez sûrement me prendre pour un fou mais j'ai l'impression de l'avoir déjà ressentie"

Il ne dit rien d'autre que ses quelques mots qu'il finit de dire en pausant sa tête contre l'épaule de la jeune femme. peut être trop sonné par l'alcool ? Non il ne c'était pas endormit non plus ! Ses autres compagnons n'avait pas l'air de faire trop attention à ce que faisait Jae Bum, ils s'amusaient comme des petits fous à danser en compagnie de charmantes femmes qui ressemblaient à de vraies mannequin tout droit sorties d'un magazine de mode. Est ce que la jeune femme allait également lui sortir quelque chose de semblable ? Peut être que c'était elle ce jour là ? D'un coté le jeune professeur aurait aimer la revoir, son élève ... oui sa douce et charmante élève qu'il avait connu autrefois et avec qui il ... non ce n'était q'un simple baiser, enfin un baiser interdit. Si un directeur l'aurait attrapé il se serait fait renvoyé mais elle aussi. Il ne fallait que plus jamais cela se reproduise ! Mais ce soir ça n'allait pas être le cas ! Puisque c'était une femme et non une lycéenne. Oui tout se passera bien. Pourvu que cette nuit là ne rattrape pas le présent, pensait Jae Bum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 240
─ avatar : Goo Hara [KARA]
─ dc : sweet Halu

─ activité : étudiante en langue étrangère

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Mar 16 Aoû - 23:26

Elle se frottait à une homme qu’elle ne connaissait pas mais qui lui au moins ne la prenait pas pour une enfant ce qui n’était pas quelque chose de courant pour la jeune femme, qui en avait plus que marre d’être le bébé de service, la petite Aki, douce et gentille, un peu trop maladroite . Pour cet homme dans son dos, elle n’était qu’une femme parmi toutes les femmes du night-club certainement pas repoussante et enfantine, Aki se retrouva sans voix face à son ancien professeur avec lequel elle avait échangé un moment de tendresse intense, le genre d’instant qui suffit à redonner le sourire ; Leurs corps s’entremêlaient, se frôlaient, impossible de lâcher ce regard, Aki aurait donné ciel et terre à cet instant pour remonter le temps et sentir de nouveau ses lèvres sur les siennes, ses mains sur son corps, sa langue jouer avec la sienne, elle aurait donné n’importe quoi pour une minute de plus avec lui, pour une nouvelle preuve d’affection.

" Cette sensation ... c'est bizarre. Vous allez sûrement me prendre pour un fou mais j'ai l'impression de l'avoir déjà ressentie "

Aki dévisagea le jeune professeur qui la tenait dans ses bras ; il n’avait pas l’air de la reconnaitre, et cette sensation dont il parlait est ce que cela serai leur étreinte pour se dire bonne nuit la dernière fois, ce souvenait il, en rêvait il encore parfois ? tout ces questions fusèrent dans l’esprit d’Aki, il fallait qu’elle se reprenne, elle était au milieu de la piste de danse son ancien professeur collé contre elle la tête posé sur son épaule, il devait avoir bu plus qu’il ne fallait, Aki elle-même n’était pas trop dans son assiette deux verres et la voilà pas très net, elle remua légèrement pour qu’il la regarde après tout elle n’allait pas lui cacher son identité, mais elle ne l’appellerait certainement pas professeur comme à l’époque car il ne l’était plus.

« Oppa… Aurai-je beaucoup changé depuis la dernière fois ? »

Question stupide bonsoir, oui elle avait du changer même si sa voix restée la même, physiquement elle a maintenant tout d’une femme et plus d’une enfant, les regards des hommes se posent d’ailleurs plus sur elle maintenant, mais allait il la reconnaitre et si oui qu’allait il faire, la fuir ? Il la regardait comme si il ne la connaissait pas aux grands mots les grands moyens, elle prit délicatement le visage de son ancien professeur entre ses mains caressant ses joues avec ses pouces avant de déposer délicatement ses lèvres sur les siennes, lui offrant le même baiser que dans ses souvenirs, puis elle se recula pour voir son visage, elle n’avait vraiment rien oublier le gout de ses lèvres était vraiment comme dans ses souvenirs, Aki lui adressa un petit sourire tout en se mordillant la lèvre inférieure.

_________________

    À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 186
─ avatar : Kim Jae Joong
─ activité : Professeur de littérature

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Mar 16 Aoû - 23:58

" Oppa… Aurai-je beaucoup changé depuis la dernière fois ? "
Ses mots retentirent dans la tête du jeune professeur, surtout le " depuis la dernière fois " Jae Bum ne comprit pas sur le coup. Tout se passait trop vite et puis l'effet de l'alcool lui montait de plus en plus à la tête, ce n'était vraiment pas bon. Se pourrait-il que cette dernière ne soit autre que la jeune élève d'il y a quelques années ? Se pourrait-il qu'elle ne l'ai pas oublié ? Jae Bum recula légèrement en entendant ses mots, mais la jeune femme prit son visage entre ses mains et l'embrassa ... Tout comme il y a quelques années. Oui c'était le même baiser aussi doux, passioné et de désir qu'autre fois. C'était bien elle ! Oui il n'y avait aucun doute sur le mystère de la jeune femme de ses souvenirs. Peu à peu les souvenirs lui revinrent et cette fois-ci son visage apparu. Dès lors tout lui revinrent, tout ! C'était fou ! Il avait eut du mal à l'oublier, il se rappelait de ce baiser, de son parfum, de ses lèvres, son regard, la chaleur qu'émettait le baiser cette nuit là. Et tout se répéta une seconde fois là au même endroit, enfin presque puisque le baiser eut lieu chez lui dans son appartement. Elle se retira lentement de ses lèvres et lui adressa un sourire tout en se mordillant la lèvre.
Sans savoir pourquoi il prit à son tour son visage entre ses mains et l'embrassa aussi passionément que le premier. Laissant passer sa langue pour retrouver la sienne et les laissées s'entremelaient. De même il caressait son visage. C'était un baiser donné volontairement qui venait vraiment au plus profond de son coeur. C'est comme s'il voulut lui passer un message par ce baiser, un message qui voulait tout dire.
Non cette fois ci ce n'était pas dûe à l'alcool, enfin quoi que peut être un petit peu, mais il en avait conscience et la voulait vraiment. Qui aurait crue que cette" petite enfant " d'il y a quelques années aurait finit par retrouvé son professeur ? Quand a Jae Bum qui aurait crue que lui finirait par ... tomber amoureux d'une de ses anciennes élève ? Personne, ce n'est autre que le destin.
Il recula ensuite. Personne n'avait fait attention encore moins ses camarades. Il sourit et lui dit :

" Je n'aurai jamais crue te revoir un jour ... Aki "

Elle était désormais une femme. Et s'il ne se trompait pas aujourd'hui une lycéenne. Bien que les lois sont toujours contres les relations élèves / professeurs. Il ne put s'empêcher de l'embrassait une seconde fois sous les délicieuses paroles d'une magnifique chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 240
─ avatar : Goo Hara [KARA]
─ dc : sweet Halu

─ activité : étudiante en langue étrangère

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Mer 17 Aoû - 0:23


Le baiser quelle lui donna était le même que dans ses souvenirs, la chaleur, la tendresse, la passion, le désir tout y était identique, et le cœur d’Aki se serra son souffle se coupa quelques instants, elle n’était plus une enfant et pourtant cette sensation était toujours aussi forte, elle avait eut des petits amis mais rien de comparable, elle était complètement ivre de son odeur, dépendante de ses caresses et cela la fit frissonner elle se resserra un peu plus contre lui comblant le gouffre qui semblait au départ les séparer, elle voulait le sentir contre elle, elle ne savait pas pour combien de temps cela allait durer peut être c’est le souhait qu’elle avait fait d’avoir une minute de plus en sa compagnie, si c’était le cas elle ne voulait pas en perdre une seconde. Elle s’était reculer pour le regarder quand il prit alors son visage entre ses mains pour l’embrasser, un baiser aussi doux et passionné que celui qu’elle lui avait donné, Aki en perdit légèrement pied fermant les yeux pour que ses lèvres laisse une marque indélébile sur les siennes, elle s’imprégnait de son odeur. Leurs langues se cherchèrent, et commencèrent à se caresser langoureusement.
On dit souvent qu’un baiser ne peut mentir, que si l’on veut faire passer un message fort en embrassant une personne on ne peut que le lire, Aki avec ce baiser était perdu, elle était entrain de s’imaginer que son ancien professeur essayait de lui faire comprendre qu’il tenait énormément à elle, du moins c’est ce que ce baiser suggérait. Aki rêvait de se moment depuis longtemps elle se pinça discrètement pour être sur de ne pas rêver, c’était un bien trop beau rêve pour se réveiller. Aki plongea son regard dans celui de Jae Bum, il n’avait pas changé toujours le même, encore plus attirant surement.

« Je n'aurai jamais crue te revoir un jour ... Aki »

Son prénom prononcé tout bas, c’était sur il l’avait reconnu, ces paroles eurent l’effet d’une bombe dans le cœur d’Aki, elle lui sourit timidement de manière légèrement enfantine, et regarda autour d’elle si ses copines la voyait elle aurait certainement des ennuies et lui une mauvaise réputation, elle lui attrapa la main l’attirant avec elle plus au calme, de là on entendait encore très bien la musique Aki se replaça dans ses bras, écoutant la musique en souriant sa chanson d’amour préférée elle ne pouvait pas mieux tomber, car le jeune homme posa de nouveau ses lèvres sur les siennes Aki ferma les yeux

« Oppa… désolé, je n’ai pas réussit à t’oublier comme tu me l’avais demandé… »

Aki baissa les yeux, c’est vrai qu’elle avait trahis sa promesse…

_________________

    À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 186
─ avatar : Kim Jae Joong
─ activité : Professeur de littérature

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Mer 17 Aoû - 0:48

Elle s'excusa de ne pas avoir tenue sa promesse, leur promesse de ne jamais plus se revoir ou encore en parler à quelqu'un ou mieux; se manquer.
C'est vrai que pour Jae Bum il avait finit par laissé de coté cette histoire et avancer avec de nouvelles conquêtes. Mais aujourd'hui en la revoyant de nouveau c'était assez difficil de ne plus y penser ! Elle était là juste face à lui serré contre lui. Devait-il fuir de nouveau ? la laisser et lui dire que malgrès ses pensées qui lui étaient destinées il ne pouvait se permettre de continuer de la voir. Ou bien jouerait-il avec le diable quitte à prendre de gros risques ! Il ne savait plus quoi penser. Et elle ? Que pensait-elle de tout ça ? Cela le lui était-il égal ? Elle n'avait cesser de penser à lui même aujourd'hui. Était-elle finalement tombée réellement amoureuse du beau professeur ? L'effet de l'alcool se dissipa et il reprit clairement les esprits. Il regarda autour de lui, trop de monde, une foule les entourait. Jae Bum prit peur qu'on ne les découvrit, ou pire ! Si actuellement un élève de l'école était là et le reconnaitrait sa serait la fin pour lui et pour Aki. Il s'empressa alors de prendre la jeune femme par la main et marcha à vive allure en direction d'une autre pièce à l'étage en général c'était des pièces assez reposante, lorsque les jeunes avaient envis de s'éclipser à l'abrit du bruit qui innondait tout le res de chaussez. Il ferma la porte derrière lui, puis lâcha sa main calmement et lui dit avec une voix douce mais assez hésitante :

" Après toutes ses années tu as continué à espérer ? Es tu assez idiote pour te faire prendre ? Tu n'as pas l'air d'avoir peur de ce qui peut t'arriver si tu continus de penser à moi "

Ce n'était pas méchant et reprochable, il l'avait diit calmement mais avec inquiétude. Son coeur battait à la chamade, il avait chaud. Il eut peur, peur qu'on ne les voyent, qu'on ne les espionne, qu'on ne les piège. Et ça ça se voyait. Il n'aurait jamais pensé que ce genre d'histoire le lui arriverait à lui. Lui qui est tellement dévoué à son métier, tellement sérieux et irréprochable. Il avait l'impression aujourd'hui d'être tout le contraire.
On pouvait le dire l'Amour rend bien évitablement aveugle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 240
─ avatar : Goo Hara [KARA]
─ dc : sweet Halu

─ activité : étudiante en langue étrangère

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Mer 17 Aoû - 19:22

Aki se retrouva à l’écart avec son ancien professeur elle se cola conte le mur le plus proche pour qu’on ne puisse pas la voir en sa compagnie, elle se cachait oui, mais elle l’observait de nouveau, elle savait qu’il finirait par lui dire que c’était une erreur comme la première fois, elle ne voulait pas oublier son visage, son odeur, la forme de ses lèvres, la douceur de ses mains tout ce qui lui donnait envie de le serrer contre elle à en étouffer.

« Après toutes ses années tu as continué à espérer ? Es tu assez idiote pour te faire prendre ? Tu n'as pas l'air d'avoir peur de ce qui peut t'arriver si tu continus de penser à moi »

Même si il ne lui avait pas dit cela sur un ton de reproche Aki sentit un pincement au cœur, elle baissa légèrement la tête regardant ses chaussures, encor une fois on la considérait comme une enfant stupide et irréfléchi, comme une gamine qui est tombé amoureuse de son professeur, et même si cela n’était pas faux, elle releva de nouveau les yeux vers lui transperçant son regard du sien, elle voulait qu’il se rende compte qu’elle n’était plus la frêle Aki, l’enfant qu’il avait eut en classe, elle était maintenant une étudiante et mérite en langue étrangères, avec l’ambition de devenir journaliste, Aki voulait qu’il s’aperçoive qu’elle avait tout d’une femme, son corps avant changé, même si elle restait la même elle avait beaucoup murit elle continuait de le fixer avant de répondre pas de manière aussi douce que son professeur

« Oppa, je ne suis plus une enfant … Je suis une adulte, si tu ne t’en rends pas compte que puis je faire ? »

Aki baissa de nouveau les yeux avant de se coller contre son professeur voulant une minute de plus dans ses bras, elle voulait avoir l’impression de compter comme lorsqu’il l’avait embrassé sur la piste de danse, elle voulait qu’il l’embrasse à nouveau, qu’il lui dise que sa ira et qu’ils n’allaient pas se dire au revoir ce soir, elle voulait qu’il la serre contre lui plus fort qu’il l’embrasse comme elle n’avait jamais été, qu’il joue son rôle d’homme plus âgé qu’il la prenne enfin pour une femme, qu’il soit attiré par elle autant qu’elle peut l’être par lui, elle alla voler ses lèvres à nouveau, lui administrant un doux et passionné baiser avant de la regarder dans les yeux son visage à quelques centimètres du sien

« Oppa… me vois tu comme une femme ? »

C’était une question très importante elle espérait de tout cœur que la réponse du jeune professeur ne soit pas négative, elle voulait qu’il l’a voit autrement comme une femme, une femme dont il pourrait être éprit une femme qu’il pourrait désirer peu importe l’endroit, une femme qui pourrait hantée ses pensées jour et nuit.

_________________

    À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 186
─ avatar : Kim Jae Joong
─ activité : Professeur de littérature

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Mer 17 Aoû - 21:38

Aki embrassa de nouveau son professeur et lui demanda s'il ne l'a voyait simplement que comme une la petite fille d'avant, s'il ne la voyait pas plutôt comme une femme, une vraie qui a grandit.
Jae Bum n'avait pas envie de la blesser, de la faire souffrir. Il ne voulait pas non plus lui mentir. Il ne savait pas vraiment quoi répondre. Certes, elle avait grandit oui, physiquement elle est devenue une femme. Mais encore ? Sans prendre compte ses détails la voyait-il vraiment comme une femme ? Il voulait lui être honnête. Il s'écarta donc un peu de la jeune femme et la prit par les épaules et prononça ses quelques mots :

" Aki, tu as beaucoup grandit oui, tu es devenue une jolie jeune femme. Je suis sure que tu plais à beaucoup d'hommes. "

Il s'arrêta quelques secondes, la comtempla sans rien dire puis reprit.

" Mais pour moi tu es et tu resteras toujours la petite Aki que j'ai connu autrefois. Je ne te dis pas ça pour te blesser ou que tu penses que je te repousses non, Je dis juste que à mes yeux tu es plus que ce que tu veux que je voyes. "

Il se demandait si elle comprenait ce qu'il lui disait. Pour mettre les choses plus au clair il lui demanda quelque chose.

" Crois tu qu'un amour entre un professeur et son élève peut réellement exister ? Ne répond pas oui bêtement parceque tu le veux vraiment. Répond juste sincèrement "

Si ce jour n'était pas arrivé il n'y aurait pas eu cette histoire, ce baiser, cet attachement, ce manque, cette envie et le début d'une histoire d'amour ? Les complications ne seraient pas là comme elles le sont maintenant. Ce n'est que le début. Jae Bum était sure et certain que si ça devait aller trop loin, les problèmes arriveront vites. Et puis il faut avouer que ce genre de relation ammène toujours à de graves ennuis.
Trop choses se déroulaient dans sa tête en ce moment. Trop de questions, de sugestions. Il fallait du courage et de la patience pour avoir ce genre de relation. La dernière fois ils firent faillit se faire prendre par une autre élève du même établissement. Jae Bum avait donc décidé de quitter son poste et de retourner en Corée. Maintenant le revoilà au Japon espérant ne plus jamais à revivre cette histoire, non pas par égoïsme, mais par peur de faire une erreur en gâchant la vie d'une écolière. Il l'eut déjà dis autrefois à ses élèves qu'il ne fallait pas gâcher son futur par amour.
Il savait que si Aki continuait comme ça il craquerait. Peut être que ses sentiments étaient beaucoup plus forts que son coté professeur calme et toujours raisonable. ça serait bien la première fois tiens !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 240
─ avatar : Goo Hara [KARA]
─ dc : sweet Halu

─ activité : étudiante en langue étrangère

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Mer 17 Aoû - 22:09

Aki se tenait toujours en face de son ancien professeur, elle venait de quitter la douceur de ses lèvres sur les siennes, elle avait se sentiment d’être naturellement bien, à des années lumières de tout les problèmes qu’elle pouvait avoir, Aki n’est pas du genre à oublier, et passer à autre chose, elle est plutôt tenace, mais les mots du jeune homme poignardèrent Aki en plein cœur, là était tout le fond du problème, il ne la considérait pas comme une femme dont il pourrait avoir des sentiments ou même une quelque forme de désir, alors il la repoussait gentiment bien sur pour ne pas la faire trop souffrir, même si cela coupa la respiration d’Aki, les mots qu’il avait prononcé, se répétés sans cesse dans son esprit, c’est yeux s’embuait de larmes mais il ne fallait pas pleurer, tu n’as jamais pleuré alors que tu as faillit mourir Aki reprend tes esprits, elle ne pouvait se rabaisser trop de fierté personnelle puis elle n’avait pas à rougir de ses actes, le trois quart des hommes dans cette boite la regardait quand elle passait cela signifiait qu’à leur yeux elle était devenue une femme.

« Oppa , je veux simplement que tu me voies comme quelqu’un qui pourrait te faire maintenir éveillé juste pour attendre un coup de fils, quelqu’un que tu attendrais devant chez elle le matin juste pour lui dire bonjour, quelqu’un … »

Aki releva la tête pour le regarder

" Crois tu qu'un amour entre un professeur et son élève peut réellement exister ? Ne répond pas oui bêtement parce que tu le veux vraiment. Répond juste sincèrement "

Aki ne répondit pas comme une enfant qui fait un caprice pour avoir son jouet préféré elle décida de réfléchir de prendre le temps d’analyser avant de répondre, elle regarda son professeur dans les yeux

« Honnêtement je ne pense pas … mais quand je te regarde je déchante, tu vas me trouver naïve et enfantine mais maintenant je ne suis plus sur qu’un tel amour de puisse exister, après tout quand deux personnes s’aiment qu’elles soient, élèves, professeurs ou bien patrons, employés c’est la même chose cela reste quelque chose de fort. Je sais je suis naïve et complètement à côté de la plaque mais quand je te regarde je sais plus quoi faire, j’avais promis de t’oublier oppa et j’ai essayé, mais la nuit je ne voyais que ton visage … gomen … »

Aki soupira et se colla contre le mur elle ne s’avait pas quoi faire, elle ne voulait pas qu’il la laisse encore elle voulait qu’ils partagent d’autre chose, que tout soit moins compliqué pour eux, même si maintenant cela l’était moins après tout ils n’étaient plus élève professeur et ne le seraient plus jamais.

_________________

    À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 186
─ avatar : Kim Jae Joong
─ activité : Professeur de littérature

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Mer 17 Aoû - 22:48

Jae Bum écoutait attentivement la réponse à sa question. Sa réponse était sincère et tellement vraie qu'il ne sut quoi dire par la suite. Il resta bouché bée. C'est vrai qu'il n'y avait plus ce lien qui les reliés en tant que professeur et élève. Mais il avait peur quand même. C'était comme si rien n'avait changé.
Elle était donc bel et bien tombée amoureuse de son professeur dont elle n'a cesser de penser chaque jour.
Ses paroles touchèrent beaucoup le jeune professeur. C'est comme si en même temps ses mots l'avait rassuré. Jae Bum avoué que Aki avait ce don qui faisait rendre les choses beaucoup plus simples. Il n'y avait qu'à la voir aussi pour comprendre que cette petite fille devenue maintenant une femme possédait un tel charme, que cela pouvait apaiser vos plus profondes plaies et peut être même les faire disparaitre complètement. En tout cas c'est ce que ressentait Jae Bum à chaque fois qu'il la voyait. On ne pouvait lui repprocher quoi que ce soit, et si c'était le cas il le faisait avec pincement au coeur.

Sur le coup là tout de suite il avait juste envie de la serrer fort contre lui et de faire semblant qu'il n'y avait rien, plus de problèmes, que c'était comme s'il l'a connaissait pour la première fois.
Pour parvenir à la fin et mettre bien les choses au clair, il lui dit quelque chose. Avant de conclure quoi que ce soit il voulait les entendre ses mots, il voulait vraiment qu'elle le lui dise et alors là oui, là il cèderait et aurait fait comme s'il n'y avait pas de problèmes et qu'ils pouvaient être liés sans aucune crainte.

" Si j'ai bien compris tu serai donc capable de faire comme s'il ne pourrait rien se passer de pire et tu accepterai de continuer ceci ? "

Il ajouta ensuite un peu hésitant mais direct ensuite.

" Tu sais que si tu me dis oui, je serai capable de faire de même. Même si je sais que ça peut être risqué. Car je ne vais pas plus te mentir Aki, depuis cette nuit même si nous étions sous l'effet de l'alcool je reconnais que même si je ne l'avais pas été j'aurai finit un jour par t'embrasser. C'est la vérité, crois moi. "

Voilà qui était fait ! Jae Bum finit enfin par avouer ses plus sincères et profonds sentiments envers sa jeune élève. Il s'était toujours promis de le garder pour lui et de ne rien le lui avouer, pour ne pas comme il avait dit gâcher, ruiner sa vie d'écolière voir même son futur. Et puis cela n'aurait pas été raisonable venant de la part d'un professeur. Mais puisque celle ci partagé apparement des sentiments il avait donc finit par céder et tout lâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 240
─ avatar : Goo Hara [KARA]
─ dc : sweet Halu

─ activité : étudiante en langue étrangère

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Mer 17 Aoû - 23:10

Aki regardait toujours son ancien professeur dans les yeux, bon sang qu’il lui avait manqué, elle avait du mal a comprendre comment elle avait pu accepter sa demande de l’oublier, puis elle le regardait plus elle avait envie de le serrer fort dans ses bras et de ne jamais le lâcher, mais si il voulait de nouveau qu’elle l’oublie elle accepterait car après tout une histoire d’amour s’écrit à deux, parfois la vie est étrange et réserve de belle surprise elle qui ne pensait plus jamais le revoir, le voilà en face d’elle à la regarder dans les yeux à lui parler de relation interdite, alors qu’elle ne voulait que lui rendre la vie plus douce et non plus compliqué, elle se redressa sur ses talons son visage se retrouvant au niveau de celui de son ancien professeur, elle voulait le sentir contre elle de nouveau, ses mains sur sa peau la faisant frissonner ses lèvres sur les siennes la brûlant d’une chaleur incroyable.

" Si j'ai bien compris tu serai donc capable de faire comme s'il ne pourrait rien se passer de pire et tu accepterai de continuer ceci ? "

Aki continuait de le regarder dans les yeux approchant une main de son visage dégageant ses yeux légèrement caché par une mèche, laissant sa main se poser sur sa joue restant ainsi quelques instants à l’observer tout en caressant sa joue avec son pouce avant de répondre.

« Je ne trouve pas que c’est ce qui pourrait m’arriver de pire, je…. »

" Tu sais que si tu me dis oui, je serai capable de faire de même. Même si je sais que ça peut être risqué. Car je ne vais pas plus te mentir Aki, depuis cette nuit même si nous étions sous l'effet de l'alcool je reconnais que même si je ne l'avais pas été j'aurai finit un jour par t'embrasser. C'est la vérité, crois moi. "

Aki ne put s’empêcher de sourire se mordillant la lèvre inférieure, il avait trouvé les mots qu’il fallait pour réchauffer son cœur déjà mal en point, il devrait le savoir qu’il faut la ménager de ce côté-là, son cœur commençant à s’affoler, le souffle légèrement coupé, elle alla caresser les lèvres du jeune homme avec les siennes sans pour autant l’embrasser, son rythme cardiaque s’accélérant à chaque effleurement

« Oppa … me laisse plus jamais seule… »

Elle ne trouvait rien d’autre à dire, la peur de l’abandon, sa peur panique de la solitude elle ne voulait pas qu’il l’abandonne encore, elle voulait qu’il l’aime comme il n’a jamais aimé personne.

_________________

    À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 186
─ avatar : Kim Jae Joong
─ activité : Professeur de littérature

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Jeu 18 Aoû - 0:30

" Oppa … me laisse plus jamais seule… " tel était sa réponse. en d'autres termes par un " moi aussi je te veux ". C'était fou comment l'histoire entre un professeur et son élève pouvait tourner, allant jusqu'à forger une histoire d'amour. Jae Bum lui même ne l'aurait jamais imaginer, car cela n'arrivait que dans les dramas. Et bien oui là on pouvait dire que la vie est drama ! Puisque les deux c'étaient abandonnés à leur amour, il préféra laissait ainsi et ne rien n'ajoutait de plus.
Bon oui il n'y avait plus rien à craindre, puisqu'elle ne faisait plus désormais partie de ses élèves. Ils pouvaient donc continuer leur histoire sans trop ne craindre quoi que ce soit. Il était sûrement trop hanté par le passé qu'il ne voyait que du mal à cette relation.

Des jeunes saoul entrèrent dans la salle pour prendre place. Pour ne pas avoir de problème Jae Bum préféra sortir suivit de Aki qu'il tenait par la taille. Trop de bruits résonnait encore et de plus en plus fort, cela devenait insupportable, il y avait même de plus en plus de monde que Jae Bum n'arrivait pas à apercevoir ses compagnons. Il se faisait tard, il préféra rentrait puisqu'il n'y vait plus rien à faire. Et il commençait à être fatigué et vue que demain c'était sa rentrée, il se devait d'être raisonable. Il proposa donc à Aki si elle désirait passer la nuit chez lui. Ou bien si elle préférait attendre et rentrer avec ses amies.

" Je pense que je vais rentrer chez moi pour ce soir, je pense que ma soirée a été assez mouvementée comme ça. ( tout en plaisantant ) Si tu veux tu peux venir passer la nuit chez moi. J'habite en plein centre ville. C'est peut être proche de ton lycée. Tu es dans quel lycée au fait je ne te l'ai pas demandé ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 240
─ avatar : Goo Hara [KARA]
─ dc : sweet Halu

─ activité : étudiante en langue étrangère

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Jeu 18 Aoû - 19:35

Aki regardait son ancien professeur, qui était bien plus que cela. Aki le dévorait littéralement des yeux ce que pourtant elle détestait voir chez une fille. Vous savez quand une fille regarde le garçon dont elle est éprise avec des yeux pleins d’étincelles, elle trouvait cela pathétique mais là elle se retrouvait à faire la même chose. Il lui faisait vraiment faire n’importe quoi ce garçon, elle le regardait et se mit à lui sourire une fois sortit de la salle. Aki lui pris doucement la main tout en mettant son corps de manière à ce que personne ne puisse voir ce geste. Elle embrassa la joue de Jae Bum, avant de se reculer s’accouant à rambarde, regardant la foule cherchant ses copines des yeux, elle était entrain de se dire qu’elle était seule, elle ne l’avait pas laissé seule ici quand même

" Je pense que je vais rentrer chez moi pour ce soir, je pense que ma soirée a été assez mouvementée comme ça. Si tu veux tu peux venir passer la nuit chez moi. J'habite en plein centre ville. C'est peut être proche de ton lycée. Tu es dans quel lycée au fait je ne te l'ai pas demandé ? "

Aki tourna les yeux vers lui, passer la nuit chez lui, c’était tentant mais pas trop le genre d’Aki, elle aimait bien faire tourner les gens légèrement en bourrique et allé dormir avec lui serait vraiment pas très amusant si tout deux n’en avait pas plus envie que cela, puis elle ne pouvait pas aller habiller comme cela à l’université ce n’est pas franchement une tenue pour aller étudier. Elle approcha son visage du sien pour lui répondre car elle n’était pas sur qu’il l’entende avec tout ce chahut !

« Je vais rentrer chez moi je crois que cela vaut mieux, je veux bien que tu me raccompagnes jusqu’à l’arrêt de bus par contre ! »

Oui un bus pour rentrer chez elle c’était une bonne idée, car étant donné qu’elle venait d’être abandonnée par ses amies, elle n’allait pas rentrer à pied toute seule dans cette tenue. Elle se dirigea vers l’entrée demandant son sac au vestiaire, elle regarda son téléphone elle avait reçu environ une vingtaine de message, elle en lu un en se dirigeant vers la sortit fuyant toute cette cacophonie


1 NOUVEAU MESSAGE
From: Aki-chou
To: Natsukiiiiii♥
_________________________________________________________________

Ohhh Aki t’es passée où ? Tu as du rentrer tu sais quand je t’ai traité de bébé tout à l’heure je ne le pensais pas, je ne voulais pas te faire de peine et que tu rentres sans nous dire aurevoir, on est toute rentrée quand on t’a plus vue, désolé chouchou je t’aime fort ! Je t’appelle demain je dois te parler d’un garçon
Love you ♥

_________________________________________________________________
Répondre
Supprimer
Aki soupira elle était bien seule, elle était entrain d’attendre JaeBum devant le night-club en silence, elle n’était pas très alaise la nuit seule, quand il apparut elle se rapprocha de lui pour se sentir en sécurité, elle se frottait doucement les bras elle aurait du prendre une veste, il lui demanda où elle était à l’université elle lui répondit

« Je suis à Jiyuu Daigaku, 1ere année en langue étrangère ! »

Elle lui sourit doucement

_________________

    À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 186
─ avatar : Kim Jae Joong
─ activité : Professeur de littérature

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Jeu 18 Aoû - 21:52

" Je suis à Jiyuu Daigaku, 1ere année en langue étrangère " Le simple mot Jiyuu Daigaku suffit pour retenir l'attention du professeur. Jiyuu Daigaku était également le lycée dans lequel Jae Bum avait postulé et obtenu une place en tant que professeur de littérature. Voilà que l'histoire se répétait de nouveau ! " Suis je maudit et hais à ce point ? " pensait-il. Il ne manquait vraiment plus que ce détail pour ajouter sauce à la couche ! Voilà que les complications arrivaient ! Et maintenant qu'allait-il décider ? Il allait tout de même lui avouer que lui serait à partir de demain professeur à Jiyuu Daigaku.

Ils étaient là dehors entrun d'attendrent un taxi qui raccompagnerait Aki chez elle. Cela faisait déjà quelques bonnes minutes déjà. Il regarda sa montre porté à son poignet gauche, il était inscrit 1:30. Il se demandait si demain il réussirait à se lever à temps, enfin dumoins tout à l'heure. Il n'avait rien dit jusque là, le " Je suis à Jiyuu Daigaku, 1ere année en langue étrangère " le tapait encore à la tête. Il repritt ses esprits lorsqu'il fut éblouit par une forte lumière blanche qui s'approchait de plus en plus vite en leur direction. C'était encore un de ses chauffeur qui ne savait pas respecter le code de la route et avait allumé ses feux de route au lieu de ses feux de croisements ! Il soupira fortement, il était fatigué. Il se retourna en direction de Aki, qui elle s'amusait avec son portable.

" Jiyuu Daigaku est aussi le lycée dans lequel je serai professeur de littérature à partir de de... euh dans exactement 5 heures. "

Il s'attendait à ce qu'elle réagisse comme lui, tout aussi inquièt mais apparemment ce n'était pas le cas, aucune réaction inquiétiante n'apparaissait sur le beau visage d'Aki coloré d'un teint blanc qui faisait ressortir ses beaux yeux si éteincellants ce soir là. Cela paraissait bizarre pour le jeune homme, il commençait à croire qu'il se faisait trop d'idées, trop d'inquiétudes. Peut être que finalement ce n'était rien de si grave que ça ?
Il fallait avouer que Jae Bum était très protecteur et toujours prudent. Il faisait attention à prendre tout problèmes, à les examiner de tous les cotés.
Ne voyant pas celle ci réagir il ajouta

" ça ne te fais rien ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 240
─ avatar : Goo Hara [KARA]
─ dc : sweet Halu

─ activité : étudiante en langue étrangère

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Jeu 18 Aoû - 22:25

Attendre un taxi à une heure pareil n’était pas du tout agréable déjà il faisait un froid de canard, puis le silence entre eux été assez pesant, elle colla son épaule contre celle du jeune homme debout à côté d’elle pour se réchauffer, cette robe était vraiment magnifique mais le manque de tissus au niveau des jambes frigorifié Aki, elle se tourna vers Jae Bum qui s’emblait songeur, elle ne voulait pas le déranger dans sa méditation étant donné qu’il devait se sentir obligé d’attendre le taxi en sa compagnie, pourtant elle n’avait rien exigé de tel si il voulait partir c’ était son droit après tout elle était qui pour lui demandait de rester avec elle. Aki regarda l’heure de nouveau, elle allait finir par congeler sur place si cela continuait.

" Jiyuu Daigaku est aussi le lycée dans lequel je serai professeur de littérature à partir de de... euh dans exactement 5 heures. ça ne te fais rien ? "

Bien sur Aki voyons quand tu penses que tout va s’arranger, cela se complique d’autant plus, Aki tourna la tête vers le jeune homme l’observant en silence que pouvait elle lui dire pour qu’il ne s’inquiète plus, que pouvait elle faire pour qu’il ne la laisse pas de nouveau tomber, elle ne voulait pas qu’il s’inquiète, mais elle ne pouvait pas lui dire de façon sur que tout irait bien, alors elle décida d’être sincère car après tout si elle n’était pas sincère avec lui aucune relation entre eux ne pourrait être possible

« Oppa … Je ne comptais pas t’embrasser devant toute l’université, te tenir la main devant tout le monde, te coller au basque comme une fille jalouse, ce n’est pas mon style, j’aime pas trop m’afficher, alors si l’on reste discret que l’on ne se voit qu’en dehors du campus je ne vois pas où est le mal ! »

Et elle le pensait réellement où était le mal si ils ne s’affichaient pas comme tout les couples à ce tenir la main et à s’embrasser toute les trois secondes, jusqu’à donner envie de vomir à leur entourage, elle posa sa tête sur l’épaule de Jae Bum en fermant doucement les yeux, respirant son parfum

« Si l’on ne se comporte pas comme des enfants, tout ce passera bien oppa ! »

Aki embrassa la joue du jeune homme en douceur avant d’embrasser son cou espiègle le lui mordillant sensuellement avant d’y laisser une petit marque rouge, elle embrassa de nouveau sa joue avant de rire joyeusement de son élan de cannibalisme, après tout la voie public n’était ni l’université ni rien si elle avait envie de jouer un peu avec le jeune homme elle en avait le droit après tout, ils étaient presque un couple non !

_________________

    À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 186
─ avatar : Kim Jae Joong
─ activité : Professeur de littérature

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Ven 19 Aoû - 14:45

Non elle n'en avait pas peur, n'en craignait pas le moins du monde. Elle était beaucoup plus calme et moins stressée que son professeur. Ce n'était pas dans les habitudes du jeune homme non plus, mais là c'était autre chose. Bon puisqu'elle avait l'air si calme, il préféra la suivre et faire comme elle. Dumoins il essayer mais ce n'était pas facile, jusqu'à ce qu'il l'entendit dire quelque chose qui parvenait un peu à le soulager.

« Oppa … Je ne comptais pas t’embrasser devant toute l’université, te tenir la main devant tout le monde, te coller au basque comme une fille jalouse, ce n’est pas mon style, j’aime pas trop m’afficher, alors si l’on reste discret que l’on ne se voit qu’en dehors du campus je ne vois pas où est le mal ! Si l’on ne se comporte pas comme des enfants, tout ce passera bien oppa ! »

Oui c'est vrai. Il y avait aussi songé, mais ce n'était jamais pareil quand cela sortait de la bouche de quelqu'un d'autre. En général nous sommes beaucoup plus soulagés quand les mots sortent de la bouche d'une personne que sois même entrun de le penser. C'était beaucoup plus faisable, réalisable l'on va dire.
Il ne disait rien et juste approuva d'un signe de tête. Ce qui ravit Aki. Il jura de ne plus jamais évoqué ce sujet devant eux tant que tout se passe bien. Et puis ce sujet n'était que plus blessant aussi bien pour lui que pour son ancienne élève. Il promis donc de se taire et de ne plus y songer même s'il ne le dit pas haut et fort devant la jeune femme.
Il fut surpris lorsqu'elle l'embrassa tout d'un coup dans le cou le lui mordillant sensuellement. Il put sentir la marque de rouge à lèvre qu'elle déposa ensuite en lui donnant un baiser de ses froides lèvres, raffraichies par ce temps que l'on va juger plutôt glacial. Il hôta sa veste pour la lui mettre sur les épaules, puis dégagea ses cheveux qui étaient encore restés sous la veste et l'embrassa à son tour beaucoup plus passionné et fougeux que tout à l'heure et lui adressa un sourire et se mordit la lèvre ( comme sur la photo )
Spoiler:
 
tout en fixant les lèvres de la jeune femme pour finir par lui dire :

" Comme ça au moins tes lèvres n'auront plus froids "

Puis il esquissa un sourire et l'a prit dans ses bras jusqu'à ce que le taxi arriva. Maintenant il ne craignait plus rien, c'était comme si les paroles d'Aki et cette douce atmosphère qui l'enveloppa tout à coup bien qu'il faisait assez frais avait chassée toutes ses inquiétudes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 240
─ avatar : Goo Hara [KARA]
─ dc : sweet Halu

─ activité : étudiante en langue étrangère

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Ven 19 Aoû - 19:01


Aki n’était pas du genre à s’afficher et c’était vrai, elle ne supportait pas les truc cucu la praline, genre mettre une photo de ton copain en fond d’écran de portable, déjà car une photo de quelqu’un qu’on aime ne devrait pas être afficher comme un trophée, mais bon la photographie étant la passion d’aki elle n’était pas trop fan de tout ces gens qui prenait des photos d’eux même dans le miroir elle n’était pas aussi narcissique dirons nous. Aki venait de se la jouer espiègle et enfantine en mordillant le cou du jeune homme mais elle aimait bien surprendre son entourage, et son visage à ce moment là était à mourir de rire, Aki se serra un peu plus contre lui elle sentie qu’il déposait quelque chose sur ses épaules, elle leva la tête vers lui, à des moment on se rendait bien compte qu’il était un homme plus âgé, il avait ce côté protecteur sans être étouffant, ce côté je prend soin de toi sans en faire trop et cela plaisait beaucoup à Aki. Bon ok il lui plaisait beaucoup c’est surement pour cela que chacune de ces attentions faisait battre le cœur d’Aki à mille à l’heure. Elle lui sourit et allait le remercier quand il l’embrassa, un baiser brulant, un baiser passionné plein de chaleur et de fougue, un baiser qui ferai perdre pied à n’importe qu’elle femme, elle resta sans bouger à le regarder, sans voix, elle avait chaud d’un coup et se sentait bien comme si elle avait courut 40 kilomètre et que son cerveau avait sécrété une tonne d’endorphine.

" Comme ça au moins tes lèvres n'auront plus froids "

Il se mordillait la lèvre tout en la regardant, Aki sourit et laissa échapper un éclat de rire avant de s’approcher de nouveau caressant les lèvres du jeune homme avec les siennes en souriant

« J’aime beaucoup cette manière de les réchauffer oppa »

Finalement attendre un taxi devenait quelque chose des plus agréable, pourvu que ce dernier n’arrive pas tout de suite ce disait Aki, le moment était vraiment parfait, elle était là dans les bras de l’homme qui avait hanté ses nuits depuis un an, entrain de se réchauffer de la plus agréable des manières, elle sourit se serrant un peu plus contre lui, elle était bien là, elle ne souciait de rien, elle aurait bien trop de quoi penser plus tard, là elle profitait du moment, espérant qu’il ne lui reparle plus comme il lui avait fait précédemment, car elle savait que si il ne fallait rien montrer à l’université rien ne l’empêchait de le voir après, d’aller au cinéma, dans le parc au calme ou même au restaurant après tout en dehors de l’université ils pouvaient faire ce qui leur plaisait comme s’embrasser au milieu de la nuit sur un trottoir devant la porte d’un night-club.

_________________

    À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 186
─ avatar : Kim Jae Joong
─ activité : Professeur de littérature

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Ven 19 Aoû - 19:58

Dans la sombre nuit de Tokyô l'on pouvait apercevoir un jeune couple se tenant l'un à l'autre s'embrassant comme le faisait tous les couples, mais celui ci était un peu spécial, car il avait déjà eu un passé difficil, mais aujourd'hui plus renaissant que jamais. Jae Bum se tenait debout derrière Aki et la tenait toujours dans ses bras, il pouvait sentir son doux parfum, le même reconnaissable qu'autrefois. Des gens passaient aussi dans la rue attendant également un taxi, ils regardaient le jeune couple avec curiosité et timidité.
On dit parfois que notre passé nous rattrapera toujours quoi qu'il arrive. Certain pensent que le passé est une chose à oublier pour mieux avancer sans regrets. D'autres toujours attaché à leur passé préfèrent avancer timidement en prenant soin de conserver leurs souvenirs même les plus douloureux. Jae Bum lui faisait partit des gens de la première catégorie, pour lui mêmes les bons souvenirs devaient un jour s'éteindrent et laissé place aux nouveaux. C'était le cas oui, avec Aki, une de ses anciennes élève. Mais finalement aujourd'hui il était bien content de s'être retrouvé ici dans cette night club et d'avoir retrouvé un de ses plus beaux souvenir. Le destin fait bien les choses. Il ne regrettait pas d'être revenu à Tokyô.

Toujours entrun d'attendrent le taxi qui reconduirait Aki chez elle, ils discutaient de ce qu'ils avaient fait pendant leurs années où ils n'étaient pas ensembles. Jae Bum regarda de nouveau l'heure à sa montre il était presque 2 heures du matin et toujours aucun signe du taxi, il faisait de plus en plus frais. Il les rappela mais aucune réponse. Il décida donc qu'ils marcheraient jusqu'à la prochaine station de métro. Certes c'était dangereux, mais dans les rues de Tokyô, jamais un soir on ne retrouverai personne dans les rues, les jeunes aimer beaucoup s'amuser.
C'est donc tout en se tenant la main qu'ils racontèrent leur vie. Interressé par ses conquêtes amoureuses il lui posa une question.

" Dis moi, tu as rencontré beaucoup d'hommes depuis mon départ de Tokyô ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 240
─ avatar : Goo Hara [KARA]
─ dc : sweet Halu

─ activité : étudiante en langue étrangère

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Sam 20 Aoû - 11:20

Aki se réchauffait doucement collé contre le jeune homme, la vie était vraiment faite de surprises incroyables, la jeune femme était persuadée de ne plus jamais revoir son ancien professeur, qui était repartit en Corée, c’est surement pour cela qu’Aki avait appris les langues étrangères, elle en parlait déjà un certain nombre couramment, et le coréen en faisait partit, inconsciemment son choix avait surement été fait en souvenir de cette fameuse nuit, ou tout avait été chamboulée dans l’esprit d’Aki. Quand elle était avec lui elle ne se sentait plus regardait comme une enfant, mais pas non comme une femme, elle se sentait juste elle Aki à mi chemin entre une femme et une enfant, juste elle et elle n’avait pas peur d’être elle-même car après tout il ne devrait pas ce faire de fausse idée sur elle. Dans les rues sombre de Tokyo. Ils ressemblaient à un véritable couple amoureux et complice, serrés l’un contre l’autre pour se réchauffer et s’embrassant avec une passion débordante. Ils commencèrent à se raconter des brides de leur vie respective, durant le temps qu’ils avait passé séparément depuis le départ de Jae Bum en Corée, la jeune femme lui raconta qu’elle avait obtenue son diplôme avec une excellente moyenne et qu’elle parlait maintenant couramment cinq langues différentes, il lui demanda si la photographie faisait encor partit de ses passions, elle lui répondit que oui. Il lui raconta son boulot en Corée, voyant que le taxi n’arrivait pas et que les appels ne donnés rien ils décidèrent de marcher jusqu’à une station de métro, main dans la main ils continuèrent à discuter, entre eux on ne décelait aucune gêne, l’un posait une question, l’autre y répondait et vise versa et d’un coup il lui demanda

" Dis moi, tu as rencontré beaucoup d'hommes depuis mon départ de Tokyô ? "

Question qui surprit un peu Aki elle le regarda, elle n’observait que la partie droite de son visage marchant à côté de lui, elle lui tenait toujours la main doucement avant de répondre honnêtement

« Je dirai deux ou trois garçons, je ne suis pas une fille facile, j’ai un sal caractère, je boude comme une enfant quand l’on m’énerve, je pleure devant des films romantique et j’aime faire le clown même dans des moments sérieux car je n’aime pas tellement les moments avec des grands silences une atmosphère de plomb ect… Je suis dur à suivre, je suis en mouvement perpétuel. Puis je n’aime pas quand c’est trop facile car je trouve qu’on tombe trop facilement dans la routine ce qui casse un couple, en gros à ta question il faut en retenir deux ou trois garçons. »

Aki était consciente de ses défauts et savait très bien que même si elle avait pas mal de garçons qui lui tournés autour elle ne s’attacherait jamais à des garçons aussi vite, Aki aimait prendre son temps connaitre les gens avant de sortir avec un garçon, elle n’est pas vraiment comme certaines de ses amis changeant de mec toutes les semaines, d’ailleurs on la considèrent un peu comme une coincé, mais que voulez vous, on ne change pas de caractère pour faire plaisir aux autres, alors elle s’en fichait pas mal qu’on dise d’elle qu’elle est coincé, ou fragile émotionnellement, car d’un côté ce n’était pas faux… Aki n’était pas du genre jalouse mais c’est vrai qu’elle se posait la question combien de femmes avaient partagé l’intimité du jeune homme, combien de femme avait il embrassé comme il l’avait embrassé plus tôt, combien de femmes avaient partagé sa vie et ses nuits, c’est vrai qu’elle n’était pas du genre à se poser ces questions mais cela lui traversait l’esprit

« Et toi oppa, tu as rencontré beaucoup de femmes depuis ton départ pour la Corée ? »

Une question qui finalement lui brulait les lèvres et lui donnait de léger pincement au cœur. Ils marchaient toujours main dans la main.

_________________

    À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 186
─ avatar : Kim Jae Joong
─ activité : Professeur de littérature

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Sam 20 Aoû - 12:15

Deux ou trois garçons. Aki n'était donc pas comme toutes ses autres filles qui ne cherché qu'à s'amuser et profiter. Elle éatait plutôt quelqu'un de sérieux et assez difficile. Bon c'était déjà bien car d'un autre coté Jae Bum n'aimait pas les filles faciles et qui aimaient changer de petit ami chaque semaine, enfin façon de parler.
En même temps cette réponse lui satisfa parfaitement. Non pas qu'il aurait été jaloux ou quoi que ce soit d'autre, non. Bon peut être un petit peu alors. Mais puisqu'elle n'était pas ce gene de filles il ne dit rien et ne pensa pas. Mais il voulut la taquiner et continua un peu.

" Je vois, ils ne sont pas assez bien pour toi c'est ça. "

Avait-il dit tout en riant et en ajoutant un " je plaisante " en collant son front au sien pour ne pas la blesser et finit par lui donner un baiser sur le front de la jeune femme. Elle se défenda pour le taquiner avec un petit " Oppa que tu es méchant ". Il rit légèrement puis ajouta :

" Désolé "

Et lui tira la langue. On aurait dit deux enfants entrun de se chamailler, même si ce n'était pas une vraie dispute ! Elle rit à son tour et finit par lui retourner la question. Elle avait également envie de savoir si son professeur avait rencontrer beaucoup de femmes en Corée.

« Et toi oppa, tu as rencontré beaucoup de femmes depuis ton départ pour la Corée ? »

Tout à coup le visage du jeune professeur de littérature redevint sérieux. Il regarda face à lui tout en continuant de marcher. Il passa une main dans ses cheveux et dit d'un air un peu " blazé " qui avait envie de ne pas vouloir parler de ce sujet par rapport à lui.

" Moi ... j'en ai rencontré oui, on ne va pas dire que j'en ai eu beaucoup d'histoires, je dirai 4 ou 5 seulement. Mais moi c'est autre chose. C'est plus compliqué. "

Il s'arrêta là se retourna face à elle en lui adressant un léger sourire puis regarda de nouveau face à lui. Cela faisait plusieur minutes à présent. Et toujours aucun signe du métro non plu. Se serait-il perdu ? Aurait-il oublié le chemin ? Cela faisait lontemps qu'il n'était pas revenu au Japon en même temps. peut être qu'ils avaient fait des changements et de nouvelles constructions. M'enfin qu'importe il finirait bien par retrouvé son chemin et puis du temps qu'il était encore avec Aki c'est ce qui comptait, même s'il était déjà 2:30 du matin et que dans moins de 4 heures il devrait se rendre au lycée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

─ Messages : 240
─ avatar : Goo Hara [KARA]
─ dc : sweet Halu

─ activité : étudiante en langue étrangère

MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   Sam 20 Aoû - 14:14

L’atmosphère entre les deux, était vraiment décontractée, ils riaient, se taquinaient, se serraient l’un contre l’autre. Aki ne voyait pas le temps passer, elle était vraiment bien, elle avait cours demain matin pour quatre heure de cours d’anglais, heureusement qu’Aki parlait cette langue couramment, car vu l’heure elle aurait eu du mal à réfléchir correctement en cours, mais pour l’instant elle profitait de son temps avec le jeune homme l’écoutant la taquiner en riant, l’embrassant dans le cou de ses lèvres glacées juste pour voir sa peau réagir par un léger frisson au contact de ses lèvres. Aki sourit puis elle écouta la réponse du jeune homme, très vague, ce qui voulait dire, je ne veux pas en parler surtout avec toi, cela vexa un peu Aki qui avait été très honnête avec son ancien professeur, lui avouant qu’elle était plutôt difficile à suivre. Aki fit une moue boudeuse en regardant le jeune homme avant de répondre espiègle pour le taquiner

« C’est vrai quand on prend de l’âge tout devient compliqué, surtout les histoires d’amour hein oppa ! »

Elle éclata de rire, le jeune homme n’était pas si vieux que cela il avait quoi sept ans de plus que la jeune femme, Aki réfléchit sept ans d’écart c’est l’écart qu’elle avait avec son grand frère Kaoru, pourtant les deux hommes étaient tellement différents. Kaoru était vraiment l’opposé de Jae Bum toujours entrain de se donner en représentation parlant fort, pas sérieux du tout, pot de colle, surprotecteur envers sa pauvre petite sœur, d’ailleurs aucuns garçons ne pouvaient approcher de trop près la jeune femme. C’est vrai qu’avec Jae Bum elle se sentait bien pas surveiller en permanence, au cas ou elle chute ou commence à respirer fortement, elle se sentait naturellement bien et c’est surement pour cela que tout ce passait bien. Aki souriait au jeune homme l’embrassant sur la joue en souriant entremêlant ses doigts aux siens caressant son pouce avec le sien.

« Oppa … »

Elle le regarda espiègle avant de l’embrasser langoureusement lui lâchant la main avant d’enrouler ses bras autour de son cou posant son front sur le sien, le regardant dans les yeux, les talons hauts étaient vraiment utile dans ce cas là, elle se retrouvait à sa hauteur et en profitait pour poser de nouveau ses lèvres sur les siennes. Puis lui montra l’arrêt de bus avec un signe de tête, elle lui sourit avant de retirer la veste que le jeune homme avait posé sur ses épaules, et mit doucement sur les épaule du jeune homme le tenant toujours, son visage à quelques centimètres du sien

« Je m’en voudrai que tu sois malade pour ton premier jour de cours, tu devrais aller dormir un peu ! Bonne nuit Oppa»

Aki lui sourit avant de s’installer sur le banc de l’arrêt de bus croisant les jambes tout en tirant un peu sur sa robe pour éviter que tout le monde voient ses sous-vêtements. Le bus allait arrivait d’une minute à l’autre, elle pourrait rentrer et prendre une bonne douche bien chaude pour se réchauffer, elle n’allait certainement pas réussir à s’endormir.


- FIN RP -

_________________

    À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sorry, i can't forget you ... [Jaebum]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashita Hareru Kana :: EPILOGUE - HORS-JEU :: ღ hors-jeu :: archives :: L'antre des RP clos-